Ton parcours hockey
J’ai commencé le hockey à l’âge de 5 ans. J’ai choisi le hockey et je n’ai plus jamais changé d’avis. J’ai fait toutes mes classes au Pingouin et toujours avec mon cousin Romain Piret. Je dois beaucoup à mes deux entraineurs Nico Deprez et Patrick Piret qui nous ont appris les bases et suivis pendant plus de 7 ans.

Ton parcours hockey
J’ai commencé le hockey à l’âge de 5 ans. J’ai choisi le hockey et je n’ai plus jamais changé d’avis. J’ai fait toutes mes classes au Pingouin et toujours avec mon cousin Romain Piret. Je dois beaucoup à mes deux entraineurs Nico Deprez et Patrick Piret qui nous ont appris les bases et suivis pendant plus de 7 ans. Ensuite, Maxime Bertrand et Gaëtan Defalque m’ont poussé à me dépasser. Et aussi Xavier Blockmans qui m’a beaucoup aidé à gérer un match et à être plus intelligent dans la gestion des dernières minutes.
 
Quelle est ta sensation de porter le maillot national ?
En 2012, j’ai été sélectionné en district dans l’équipe Green où j’ai eu comme entraineur Michel Van Rysselberghe. Il m’a donné beaucoup de responsabilités et de liberté dans le jeu. A la fin de la 1ère année, j’ai été sélectionné en BeeGold National U14 (c’était la 1ère année où il y avait une équipe U14 nationale avec 13 joueurs et deux gardiens). J’ai d'ailleurs été convoqué pour participer avec l’équipe U15 au tournoi de Valkenswaard. J’ai gardé un excellent souvenir de ce tournoi surtout quand j’ai réussi à marquer mon 1er goal sur PC contre l’Irlande. L’année suivante, j’étais à nouveau en district. Après le tournoi final à l’Antwerp, j’ai été sélectionné en U15 national avec deux de mes amis du Pingouin (Emile et Nathan). J’ai eu l’occasion de faire un match amical en Hollande et le tournoi de Valkenswaard cette fois-ci avec l'équipe U15. Après les vacances de Pâques, j’ai été sélectionné pour participer aux entrainements et aux stages avec l’équipe U16 pour la préparation et les sélections pour le tournoi des six Nations cet été en Irlande.
 
Quels sont tes objectifs et tes rêves ?
Mon objectif à court terme est de participer l’année prochaine à nouveau au tournoi des six Nations. J’ai toujours joué au Pingouin et tous mes amis et mes cousins sont ici. J’entraine une équipe de jeunes et je la coache parfois lors de certains tournois. Je me vois mal quitter le Pingouin, mes amis et l’ambiance de mon club. Pour plus tard, c’est plus compliqué. A mon avis, à mon âge, on pense tous faire du hockey pour toujours. Mais l’école, les matchs, les entrainements nationaux, ça fait un peu beaucoup. Il n’est pas toujours facile de garder un équilibre étude -hockey. J’ai peur que ça soit de plus en plus difficile de gérer les deux. J’essaie de ne pas y penser mais je suis conscient que je devrai prendre une décision. Les études restent la priorité numéro 1. Heureusement que mes parents me soutiennent et m’aident à gérer le mieux possible tout ça. J’aimerais jouer aux Pays-Bas car, là-bas, le hockey est très important. Cela m’attire beaucoup.
 
Tes forces et tes faiblesses ?
Mes forces sont ma capacité d'adaptation, surtout quand je dois jouer avec des personnes plus âgées que moi, mais surtout le tir des PC. Mes points faibles : me maîtriser dans certains cas et faire plus confiance à mes coéquipiers.
 
Ton mentor et tes joueurs de référence ?
Mes mentors, ce sont Nico, Max, Michel … Ils m’ont aidé à avoir confiance en moi et à me surpasser. Mon joueur de référence est Arthur Van Doren. Il est défenseur comme moi et j’apprécie énormément sa vision du jeu, son placement et son calme en toutes circonstances.
 
Ton pire et ton meilleur souvenir ?
Mon meilleure souvenir, c’est la finale en 2016 avec l’équipe U16 du Pingouin. Mon pire souvenir c’est le match nul à Gand lors des playdowns de cette année. Cela nous a couté notre place en DH.
 
Quelles études voudrais-tu suivre ?
Je n’ai pas encore réfléchi, mais peut-être dans le sport...
 
Tes qualités, tes défauts ?
Généralement, je suis quelqu’un de calme et (presque) toujours positif. Je suis passionné et j’essaie toujours de donner le meilleur de moi-même. Je suis un peu perfectionniste et parfois trop exigeant par rapport à mes coéquipiers. Cela me rend parfois nerveux et peut me déstabiliser pendant le match.
 
Ton point de vue sur ton Club ?
Le Pingouin, c’est un club familial et pour nous les jeunes, c’est très important. J’adore l’ambiance pendant et après les matchs et en plus, tous mes amis, mes cousins sont là!!!